Une école publique ou une école Montessori ?

Il existe plus de 25 000 écoles Montessori dans le monde, dont 150 sont installées en France. De plus en plus de parents décident d’inscrire leurs enfants dans une école Montessori au lieu de l’école publique. Vous êtes dans l’hésitation ? Quelles sont les réelles différences entre une école publique et une école Montessori ? Pour quelles raisons devriez-vous opter pour l’éducation alternative ? Les réponses dans ce qui suit.

 

Qu’est-ce qu’une école Montessori ?

Une école Montessori est un établissement scolaire où la pédagogie Montessori est appliquée. Maria Montessori, la première femme médecin d’Italie avait travaillé dessus pendant des années. Elle voulait mettre en place un système éducatif plus adapté aux enfants. Ce système se base sur le respect de l’enfant en tant qu’individu à part entière. Il a ses goûts et ses propres besoins. Grâce à plusieurs principes pédagogiques, la méthode Montessori se veut être un très bon moyen pour façonner un individu autonome. Une école Montessori accueille les enfants de 3 mois à 12 ans dans des classes multiâges et bilingues (français – anglais).

Les éducateurs sont des personnes formées spécialement pour appliquer la pédagogie. Leurs rôles ne sont pas d’enseigner, mais davantage de guider les enfants vers l’apprentissage. C’est l’un des fondements même de la pédagogie de Montessori : apprendre à l’enfant à faire par lui-même. En France, seuls deux centres de formation sont agréés par l’Association Montessori Internationale ou AMI. Seuls les éducateurs diplômés de ces centres peuvent donc porter l’appellation d’éducateur Montessori. Il y a aussi des formations pour les assistants éducateurs Montessori.

 

Quelles sont les réelles différences entre une école publique et une école Montessori ?

L’instruction est obligatoire dès l’âge de 3 ans. Un enfant doit donc intégrer une école privée ou publique à partir de cet âge. L’école Montessori peut accueillir les enfants dès l’âge de 3 mois dans une structure appelée El Nido. Première différence entre les deux établissements, car l’école publique ne dispose pas d’une telle structure. Ensuite, une école Montessori opte pour la méthode éducative individualisée : chaque enfant avance selon son rythme. À l’école publique, les enfants d’une même classe avancent ensemble. Il n’y a pas un réel encadrement individuel puisque tous les enfants apprennent les mêmes matières et l’enfant doit suivre le rythme de ses camarades pour pouvoir rester dans le groupe. Relié à cet apprentissage collectif, dans une école publique, les mêmes règles sont appliquées pour tous les élèves et ceux qui les transgressent peuvent-être sanctionnés par des punitions. Il n’y a de ce fait pas de liberté. Contrairement à dans une école Montessori où les punitions n’ont pas leur place.

A lire aussi:  10 conseils à prendre en compte pour une extermination de mulot dans la maison

L’enfant apprend par ses propres moyens et s’auto-corrige en fonction de ce qu’il a appris, de son vécu ou de ses expérimentations. Dans les écoles Montessori, l’éducation est très centrée sur des matériels pédagogiques spécifiques et les jeux en tous genres. Le but est de stimuler l’enfant pour qu’il veuille bien apprendre par ses propres volontés et non sous la contrainte. Cette pédagogie est inexistante dans le milieu public puisqu’on y apprend rarement par le biais des jeux. Sauf pour les petites sections, bien évidemment. Enfin, une vraie différence entre les deux établissements scolaires est que celui qui applique la méthode Montessori est bilingue dès le plus jeune âge. Dans une école publique, l’apprentissage des langues ne vient que plus tard. Mais, tous ces avantages de l’école Montessori ont un prix ! Celle-ci est assez onéreuse alors que l’école publique est gratuite.

 

Comment choisir l’école Montessori pour son enfant ?

Une centaine d’écoles Montessori sont ouvertes en France. Le mieux est de se renseigner sur les inscriptions au moins une année à l’avance car les places sont très limitées dans les écoles alternatives. Trouvez une école près de chez vous et visitez-la ! Une école Montessori est généralement ouverte aux visites pour que les parents puissent vérifier par eux-mêmes la qualité de l’enseignement. Si c’est possible, visitez les lieux lorsque les enfants sont à l’école. Ainsi, vous pouvez discuter avec les éducateurs et voir par vous-même le décalage entre ce qui vous a été dit et ce qui est : mélange des âges, classe spécialement aménagée, existence de jardins, respect de l’emploi du temps, gestion des crises, encadrement des enfants en individuel, etc.

A lire aussi:  Les activités conviviales à faire à plusieurs

Chaque parent peut se renseigner sur les diplômes et attestations des éducateurs et assistants Montessori. Notons que même si une école Montessori propose une pédagogie alternative, elle doit respecter le programme de l’Education Nationale pour les enfants de 3 ans et plus. Enfin, il ne faut jamais oublier la question relative aux coûts de l’éducation : quels sont les tarifs à l’année, sans oublier le coût des repas à la cantine.

 

Conseils supplémentaires concernant l’école Montessori

L’école Montessori a certes, le vent en poupe. Cependant, la décision d’y inscrire son enfant doit être une décision murement réfléchie. Il est important de bien connaître les facettes de cette éducation alternative et son issue avant de se lancer. L’erreur est de simplement suivre la vague en pensant que beaucoup de parents le font alors pourquoi pas nous ? L’inscription d’un enfant à l’école Montessori exige des parents concernés qu’ils adoptent chez eux également, une certaine forme d’éducation Montessori. Inutile de préciser que l’éducation ne se déroule pas uniquement à l’école ! Une très grande partie de celle-ci est du ressort des parents. Il s’agit d’un travail à l’unisson entre éducateurs, parents et enfants. Montessori prône l’enfant en tant que le principal acteur de son éducation, mais il a besoin d’être encadré et guidé.

Une fois donc que le choix a été fait d’opter pour la pédagogie Montessori, le mode de vie de toute la famille devra être changée pour aller dans ce sens : créer un espace pour l’enfant, aménager la chambre de l’enfant en modèle Montessori, utiliser des matériels Montessori à la maison, etc. En toute logique, cela demande beaucoup d’investissements surtout financiers. Il ne faut jamais inscrire son enfant dans un établissement Montessori si la finance ne vous le permet pas. Mais la question la plus essentielle est de déterminer si l’éducation à la Montessori est la mieux adaptée à l’enfant. L’école Montessori est certes, ouverte à tous les enfants sans exception, mais elle ne convient pas systématiquement à tous les types d’enfant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page