Comment indiquer son niveau de langue sur son CV ?

Le niveau de langue dans le CV, c’est un détail souvent mal considéré par les candidats, pourtant c’est très important. « Lu, parlé, écrit », « notions »… ce sont des termes assez flous pour qualifier votre niveau de langue sur un CV. Comment donc faire ? Voici comment procéder pour mettre en valeur votre niveau de langue, surtout si vous prévoyez de postuler à l’international.  

Bien utiliser la notion de niveau de langue courant

Comme pour toutes les compétences et formations détaillées sur un modele de curriculum vitae classique, vous devez également être honnête et précis dans la manière de qualifier votre niveau de langue. Et surtout, n’oubliez pas que vous devez en faire preuve lors de l’entretien si vous y êtes appelé.

En effet, il existe 3 différents niveaux de langue à mentionner ou non dans un CV :

  • Le niveau de langue maternelle : qui correspond à votre langue natale. Plus précisément, c’est la première langue que vous avez apprise dans votre petite enfance et celle que vous parlez à la maison, quotidiennement. Normalement, vous devez bien maîtriser votre langue maternelle. Cependant, il n’est pas utile de mentionner votre niveau de langue maternelle ;
  • Le niveau bilingue : si vous mentionnez que vous êtes bilingue, c’est que vous maîtrisez une autre langue que celle que vous pratiquez quotidiennement (langue maternelle). Elles ne doivent avoir aucun secret pour vous et leur niveau doit être le même. On est aussi dit « bilingue » si l’on a appris et pratiqué 2 différentes langues depuis l’enfance ou si l’on a vécu assez longtemps dans un autre pays que son pays d’origine ;
  • Le niveau de langue courant : vous pouvez dire que vous disposez d’un niveau de langue courant lorsque vous êtes capable de tout comprendre et de communiquer de manière relativement fluide, sans chercher vos mots, avec une langue étrangère. Vous avez un niveau courant de langue si vous pouvez travailler et gérer parfaitement des situations dans cette langue.
A lire aussi:  Types de cadeaux d’affaires qui impressionneront vos clients

Mais comment donc évaluer son niveau de langue ?

Avant d’écrire quoi que ce soit dans votre CV, y compris votre niveau de langue, vous devez le savoir et en être convaincu. Mentionnez « Lu, écrit, parlé » est maintenant dépassé. Mais cela ne veut pas dire non plus que les termes vagues et les expressions imprécises et variables comme « niveau scolaire » ou « notions » sont acceptés. Ils ne donnent en aucun cas une idée claire de votre niveau de langue aux recruteurs

Pour ne pas vous perdre, utilisez le cadre européen commun de référence pour les langues qui utilisent une échelle à 6 niveaux répartis en 3 paliers. Ce dernier vous permet de mesurer la connaissance de toutes langues étrangères en Europe, mais qui s’utilisent partout dans le monde. Cette échelle classifie les niveaux de langue comme suit :

  1. A ou niveau élémentaire : A1 (vocabulaire basique) et A2 (discussions basiques type présentation de soi) ;
  2. B ou niveau indépendant : B1 (compréhension et expression de choses simples) et B2 (discussions sur la vie quotidienne) ;
  3. Et C ou niveau expérimenté : C1 (apte à discuter de tout sauf sujets techniques) et C2 (usage fluide en toute situation).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page