la basilique de Notre-Dame de la Garde surnommé la Bonne Mère à Marseille

Marseille : découvrez la basilique de Notre-Dame de la Garde surnommé la Bonne Mère

Marseille est une ville incroyablement diverse et passionnante, et l’un de ses points forts les plus célèbres est la basilique. Cette église perchée sur une colline offre une vue imprenable sur la ville, ainsi qu’une histoire et un symbolisme riches. Dans cet article, nous allons explorer l’histoire et le symbolisme de la Bonne Mère, ainsi que les raisons pour lesquelles cette basilique est un incontournable pour tout visiteur de Marseille.

L’histoire de la basilique

La basilique de Notre-Dame de la Garde a été construite entre 1853 et 1864 sur une colline surplombant la ville de Marseille. Cette colline était autrefois un lieu de culte païen, et on dit que la basilique a été construite à cet endroit précis pour remplacer l’ancien lieu de culte païen.

Au fil des ans, la basilique est devenue un lieu de pèlerinage important pour les Marseillais et les visiteurs de la ville. Elle est dédiée à la Vierge Marie et est considérée comme une protectrice de la ville et de ses habitants.

Le symbolisme de l’édifice

La Bonne Mère est un symbole important. Elle est souvent représentée comme une femme avec un enfant dans ses bras, symbolisant la Vierge Marie tenant l’enfant Jésus. Elle est également représentée avec un rayon de soleil éclatant derrière elle, symbole de la lumière divine.

Le symbole le plus emblématique est sa statue en bronze doré, qui se dresse fièrement au sommet de la basilique. La statue mesure 11,2 mètres de haut et pèse 13 tonnes. Elle a été construite en 1870 par l’artiste marseillais Eugène-Louis Lequesne et est devenue un symbole emblématique de Marseille.

A lire aussi:  Séjourner à Barcelone: Trouvez l'hébergement parfait pour votre aventure

Cliquez ici pour en savoir plus sur la basilique de Notre-Dame de la Garde de Marseille surnommé la Bonne Mère.

Comment aller la visiter ?

Pour de nombreux visiteurs de la cité phocéenne, la basilique est un incontournable. Pour l’atteindre, vous pouvez prendre un bus ou un taxi, mais le moyen le plus excitant est de faire la montée à pied. Il y a une série d’escaliers et de chemins qui vous mèneront jusqu’au sommet de la colline, offrant des vues incroyables sur la ville.

Une fois que vous l’atteignez, vous pouvez admirer sa magnifique façade néo-byzantine et son intérieur richement décoré. Vous pouvez également explorer la crypte sous la basilique, qui abrite une collection de sculptures et de peintures religieuses. De plus, la terrasse de la basilique offre une vue imprenable sur la cité phocéenne et la Méditerranée. De là, vous pouvez voir les principaux sites touristiques de la ville, y compris le Vieux-Port, le fort Saint-Nicolas et la cathédrale de la Major.

L’impact sur la culture marseillaise

La Bonne Mère est bien plus qu’un simple monument religieu. Elle est également un symbole culturel important pour les habitants de la ville. Sa silhouette iconique peut être vue de presque tous les coins de la ville, et les Marseillais ont une grande fierté pour la basilique et tout ce qu’elle représente.

Cette basilique est également célébrée lors de nombreuses fêtes et festivals à Marseille. Chaque année, le 15 août, la ville célèbre la fête de l’Assomption, qui est l’un des plus grands événements religieux de l’année. Des milliers de personnes participent à des processions, des feux d’artifice et des événements culturels pour célébrer la Vierge Marie et la Bonne Mère. En plus de la fête de l’Assomption, la basilique est également célébrée lors de la fête qui a lieu le 8 septembre de chaque année. Cette fête est un hommage à la Vierge Marie et à son rôle en tant que protectrice de la ville.

A lire aussi:  Charme et Beauté: Découverte de Begur sur la Costa Brava

En conclusion

En résumé, la Bonne Mère est un symbole culturel important pour les Marseillais, qui célèbrent régulièrement son rôle dans leur vie quotidienne et leur culture. C’est un symbole emblématique de Marseille et de la Provence. Sa construction a commencé au XIXe siècle, mais elle est devenue un lieu de pèlerinage.

Laisser un commentaire

Retour en haut