Le caviar : astuces pour mieux profiter des qualités de cet aliment de luxe

La souche (espèce) de l’esturgeon, un bon élevage dans des bassins d’eau pure, un savoir-faire maîtrisé dans l’extraction et le raffinement des œufs déterminent la qualité du caviar. La maturation et le salage du caviar font toute la différence. Chaque maison de caviar a ses propres préférences et vise l’équilibre idéal des saveurs. Chaque marque se distingue par son expertise et sa recherche particulières, ainsi que par sa passion pour la marchandise ! Voici quelques conseils pour profiter au maximum de ce mets raffiné.

Se focaliser sur la texture du caviar

Un caviar de qualité n’a pas d’odeur. Si le caviar a une odeur de poisson ou autre, il a été mal conservé ou n’est plus frais. Il se peut qu’il ne soit pas bon à consommer.

La couleur du caviar est influencée par les caractéristiques particulières du poisson qui le produit ainsi que par l’espèce d’esturgeon dont il est issu. C’est pourquoi il peut y avoir une grande variété de couleurs, même parmi les membres d’une même espèce. L’aspect extérieur du poisson n’a aucune incidence sur la couleur du caviar. De plus, la variété de couleurs que l’on peut observer pendant la production est réduite par la maturation et le salage. La couleur du caviar peut changer à la suite de ces étapes finales. Les caviars ont une propension à l’oxydation.

En outre, chaque caviar a sa propre saveur et son propre suivi, qu’il soit ferme, fondant, ou les deux. En général, le caviar jeune et non raffiné a une texture ferme. Cependant, certaines personnes peuvent pasteuriser le caviar pour augmenter sa durée de conservation. La texture de l’œuf est raffermie par cette technique, mais sa saveur est également diminuée.

A lire aussi:  Specialités locales Meurthe-et-Moselle

De plus, le caviar, comme le vin, possède une grande variété de saveurs qui changent en fonction de la qualité du caviar, de son espèce, ainsi que des techniques utilisées pour sa préparation et sa conservation… Il faut trouver les défauts du caviar avant de pouvoir le déguster. Les goûts typiques des parasites, comme une saveur terreuse ou vaseuse. Pendant la dégustation, la saveur du caviar peut changer et ses arômes peuvent devenir plus apparents. Saveurs de noisette, d’amande, de beurre, d’huître, iodées ou non…

Déguster l’aliment à une température idéale

Il faut savoir que le caviar est généralement servi dans sa boîte. Le caviar doit être servi sur de la glace avec une cuillère en corne, en nacre ou en bois pour éviter l’oxydation et modifier la saveur. Le caviar a un goût optimal lorsqu’il est consommé à environ 9 °C. Si le poids de votre boîte est inférieur à 125 g, nous vous conseillons de la servir immédiatement. Retirez la boîte du réfrigérateur environ 10 minutes avant de la servir si elle pèse plus de 250 g.

Choisir la bonne boisson

En Russie, un shot de vodka est traditionnellement consommé pour accompagner le caviar. Vous pouvez aborder votre dégustation avec des saveurs neutres après avoir nettoyé votre palais avec cet alcool. Un vin blanc sec et minéral comme le Chablis ou le Sancerre se marie bien avec le caviar. Pour les fêtes de fin d’année, servez-le avec un champagne millésimé qui n’a pas été sucré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page