trader sur son telephone

Trader les options: les secrets de la réussite

Investir dans le trading, cela nécessite des bonnes notions en marché des actifs financiers. Que ce soit un placement traditionnel ou automatique, vous devriez toujours savoir bien choisir dans quels types de fonds vous miserez. Entre autres, parlons aujourd’hui des options. Comment toucher le jackpot avec cette technique ? Nous avons les réponses à votre question, suivez ce guide.

 

Qu’est-ce qu’une option ?

Le mot « option » désigne un produit financier dérivé qui confère le droit à l’achat ou à la vente de la valeur de son sous-jacent à un prix préalablement fixé. Les échéances varient selon le cas, elles peuvent être journalière, hebdomadaire ou mensuelle. Certaines options sont adossées à divers types d’actifs, dont les indices, les matières premières, les devises Forex et les actions.

En France, vu le peu de gens qui connaissent en marketing boursier, le nombre d’intermédiaires qui proposent le trading options reste restreint. Cependant, certains sites sont réputés pour ce genre d’opérations, dont Saxo Banque.  Cette minorité de pratiquants conduit également à une peur de certaines personnes. Pourtant, si vous y connaissez bien, vous ne risquerez rien. Au contraire, vous gagnerez beaucoup. Pour rentabiliser donc votre investissement, si vous êtes encore un trader novice, la vente ou l’achat des options ne devraient pas donc figurer dans votre business à court terme. Toutefois, vous devez en apprendre pour booster vos chiffres d’affaires ultérieurement.

Pourquoi trader les options ?

De nombreux avantages viennent avec le trading options. Si les gens hésitent à y investir, c’est juste en raison de sa complexité et du manque d’une culture financière. Pourtant, ce type de placements permet :

  • D’acquérir un effet levier : vous pouvez ainsi gagner en performance bien que vous immobilisiez le moindre capital ;
  • Développer des stratégies plus abouties : parier sur la baisse, la stagnation ou la hausse d’actifs, tout cela vous rapportera d’argent même avec une seule option. De plus, cela rend possible une spéculation sur la volatilité ou sur l’effet temps ;
  • Dans le cas d’une vente d’options, Call ou Put, de limiter la perte selon la prime en guise d’assurer l’intégrité de votre capital ;
  • D’éviter la chasse aux stops étant donné que l’échéance sera la durée de vie de votre scénario. Cela est possible peu importe les fluctuations de l’actif sous-jacent ;
  • De se débarrasser des frais supplémentaires dits « de swaps », malgré le maintien de votre position ouverte.
A lire aussi:  Qu’est-ce qu’une douche sécurisée ?

Trader les options : quelle stratégie adopter ?

A la base, on distingue 4 stratégies de trading Options. Ce sont :

  • L’achat d’une option Call, dont le gain est illimité tandis que la perte l’est ;
  • La vente d’une option Call, dont le gain est limité contrairement à la perte ;
  • L’achat d’une option Put, ayant les mêmes finalités que la première stratégie ;
  • La vente d’option Put, ayant les mêmes finalités que la deuxième stratégie.

Le prix d’exercice, la date d’échéance et la prime caractérisent les options. Cette dernière correspond au risque auquel l’investisseur s’expose. Son montant fluctue selon différents critères, à savoir la volatilité, le prix de l’actif, la maturité et la valeur. Effectivement, la prime de l’option vaut la somme de la valeur intrinsèque et celle du temps. Le trader paie la prime s’il achète l’option. En revanche, en cas de vente, il en perçoit.

De quoi le prix d’une option dépend-il ?

Les professionnels du trading options savent très bien ce que sont les grecs : Delta, Gamma, Thêta, Rhô et Vega. Chaque lettre impacte sur la cotation d’une option. L’existence de ces paramètres complexifie le calcul du prix d’une option en plus d’autres facteurs. La maîtrise des Grecs vous permet d’investir efficacement dans le trading options. Pour preuves, il en sorte des données intéressantes nécessaires dans le tri des options afin de trouver celles qui correspondent le mieux à votre stratégie.

  • Le Delta sert à calculer la sensibilité du prix de l’option vis-à-vis de son sous-jacent. Dans le cas d’un achat, ce grec est strictement positif puisque le prix de l’option évolue proportionnellement à celui du sous-jacent. Inversement, le Delta enregistre une valeur négative au cas où une option serait mise en vente. Cela s’explique par le fait que plus le prix du sous-jacent descend, plus celui de l’option dévaluera.
  • Le Gamma permet de calculer les fluctuations du Delta, compte tenu de celles du prix du sous-jacent. Lorsque sa valeur est importante, le prix d’exercice et l’échéance de l’option approchent. En revanche, si le Gamma se trouve à une valeur plus basse, le prix d’exercice et la date d’expiration demeurent encore loin du prix du sous-jacent.
  • Le Thêta, quant à lui, désigne la valeur temps. Si vous êtes un acheteur d’options, la cotation correspond à un Thêta négatif. Cela signifie que la valeur temps rétrograde. Lorsque vous avez un Thêta positif, cela signifie que la valeur temps se plébiscite, ce qui illustre le cas d’un vendeur d’options.
  • Le Rhô consiste en la variation du prix de l’option suivant les taux d’intérêts.
  • Le Vega décrit la sensibilité du prix de l’option vis-à-vis de la volatilité intrinsèque.
A lire aussi:  L’affichage dynamique en banques, c’est avantageux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page